10.04.2019

Notre vie d'entreprise fait l'actu
Extrait du Supplément au Tout Lyon Affiches n° 5356 du 6 avril 2019 (p 24)
www.le-tout-lyon.fr

SOROVIM
ACTIVITÉS LUDIQUES ET CONVIVIALITÉ
 

Les séminaires d’entreprise destinés à galvaniser les troupes n’ont pas leur place chez Sorovim. Depuis un peu moins de 10 ans, ses dirigeants préfèrent organiser chaque début d’été un moment de partage et de convivialité, où chacun peut découvrir de nouvelles activités à son propre rythme.

S’ils restent très attachés à l’organisation d’un séminaire d’entreprise annuel, les dirigeants de Sorovim n’entendent plus en faire une grand’messe ponctuée d’interventions sur l’état du marché et sur les ambitions de l’entreprise. « Nous l’avons fait par le passé, mais ce n’est plus du tout le cas depuis une demi-douzaine d’années », assure Frédéric Prenot en charge du développement chez Sorovim. Dans cette entreprise lyonnaise de conseil immobilier, on veut avant tout jouer la carte de la convivialité et les deux journées organisées chaque été sont avant tout perçues comme un moment de partage.
Tous les ans, c’est donc sur le mode ludique que les collaborateurs de Sorovim se retrouvent pendant deux jours, au mois de juin ou de juillet. « Nous programmons toujours ce séminaire un jeudi et un vendredi et toujours loin de Lyon. Il y a deux ans, nous étions allés au Cap Ferret et à Bordeaux, l’année dernière c’était la Camargue… », poursuit-il. Des lieux de dépaysement, dans lesquels les équipes se retrouvent et apprennent à se connaître.
« Bien que nous soyons une petite structure de 22 personnes, nos activités sont scindées en quatre pôles : résidentiel, investissement, bureaux, foncier activité », explique Frédéric Prenot. « Chacune comprend 5 à 6 personnes et elles n’ont pas forcément le temps d’échanger au cours de l’année, lorsqu’il faut faire face à la charge du quotidien ».
Chaque année, c’est à un pôle différent qu’il revient d’organiser le séminaire, en intégrant des activités de plein air. « Mais sans aucun esprit de compétition », souligne-t-il enfin. « Les salariés des différents se mélangent d’ailleurs une fois que nous sommes sur place. Le but du jeu étant de souder nos collaborateurs et de renforcer leur sentiment de bien-être dans l’entreprise ».

Article Le Tout Lyon

< retour